Recruter différemment : Notre serious game des Métiers pour AKTO dans un rallye à l’échelle de la Vendée

17 novembre 2022

AKTO est un OPCO, qui a donc pour mission d’aider ses entreprises adhérentes dans l’évolution professionnelle des salarié•e•s. Toutefois, cette année écoulée, un constat afait été effectué auprès d’entreprises de vendée, celles ci étaient en grande tension sur le recrutement, surtout sur les secteurs d’activité : La propreté, la sécurité, le commerce de gros et la restauration.

Ainsi, l’équipe projet avait décidé de faire un appel au sein des entreprises adhérentes pour leur proposer une sorte de Journée Porte Ouverte, à l’échelle du département Vendée pour se faire aider. Une sorte de rallye quoi.

La vocation du rallye étant de mettre en avant des entreprises qui recrutent et de rendre visible AKTO et ses dispositifs.

La genèse du rallye

Leur souhait était de venir ludifier un rallye pour sensibiliser sur l’alternance le temps d’une journée en octobre. Ce rallye devait être à destination des scolaires (de la 3ème jusqu’à la terminale) ainsi que les demandeurs d’emploi ( ou personnes en reconversion), en cars par structure afin de visiter une entreprise le matin et une deuxième l’après midi.

La mission d’AKTO étant aussi d’accompagner des jeunes dans leur choix d’orientation, au plus proche de leurs appétences de façon à ce qu’elle soit choisie. C’est pourquoi AKTO avait envie de donner un coup de pouce à ses entreprises adhérentes, tout en venant sensibiliser sur les vertus de ces filières et leurs pédagogies par l’alternance.

Quelques coups de fil aux écoles, et hop carton plein. Obligé pour l’équipe projet de limiter les inscriptions.

Même schéma auprès des entreprises. 21 entreprises ont répondu à l’appel afin de donner à voir leur possibilité de recrutement sur 42 métiers pour lesquels ils avaient des besoin mais pas de candidatures.

Côté entreprises, l’alternance leur convient car elle permet de faire entre progressivement un•e jeune dans la connaissance du métier et affiner son choix d’orientation pour envisager le recrutement définitif en second temps. Et, actuellement grâce aux aides qui ont été mises en place récemment, c’est un superbe tremplin.

On leur a donc proposé de voir plus grand. Vraiment plus grand.

👩‍🚒 𝐑𝐞𝐬𝐩𝐨𝐧𝐬𝐚𝐛𝐥𝐞 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐬𝐞́𝐜𝐮𝐫𝐢𝐭𝐞́ 𝐚𝐯𝐞𝐜 𝐀𝟐𝐒

Quel est le contexte de ces entreprises qui peinent à recruter ?

Les voies technologiques peinent à charmer les jeunes de la 2nde à la Terminale. Dû à des croyances sur ces filières, de la dévalorisation de celles-ci et du manque d’information des jeunes sur les possibilités d’avenir qu’elles offrent. AKTO a réussit à établir un constat de méconnaissance de certains métiers de la part de l’entourage des jeunes, voire même des croyances ou des stéréotypes reproduits dans le corps enseignant auprès de la jeunesse.

Il faut bien le dire, la difficulté de ces métiers à recruter tient aussi de la mauvaise image qui leur colle à la peau parfois. Des métiers que l’on dit peu intéressants, pénibles, répétitifs, peu valorisants, des horaires décalés…

Il y a pourtant pas mal de professionnel•les qui y travaillent tous les jours dans ces secteurs. Parce que oui, on ne peut pas envoyer tous les jeunes bosser au marketing simplement parce qu’au moins ils/elles bossent dans des bureaux. Et des professionnel•les on en a rencontré pour cet événement, et que des personnes fières de nous parler de ce qu’il/elles font, et qui eux en retour, ne voudraient pas bosser dans un bureau derrière un ordi, dieu merci !

Alors comme il faut de tout pour faire un monde. Et que l’on constate surtout que ces métiers ont une mauvaise image, véhiculées par un grand nombre d’ignorant•e•s qui ne savent pas ce qu’est le quotidien de ces professionnel•les. Coézi avait envie d’agir pour valoriser ces carrières.

On a décidé de mener des interviews, auprès de ces professionnel•les, afin de découvrir le périmètre des missions de ces 42 métiers, dans les 21 entreprises, et d’en faire un serious game métiers.

𝐑𝐞𝐬𝐩𝐨𝐧𝐬𝐚𝐛𝐥𝐞 𝐝’𝐮𝐧 𝐥𝐢𝐞𝐮 ( 𝐄𝐑𝐏 ) Domaine de l’etablière

𝐏𝐫𝐨𝐦𝐨𝐮𝐯𝐨𝐢𝐫 𝐥’𝐚𝐩𝐩𝐫𝐞𝐧𝐭𝐢𝐬𝐬𝐚𝐠𝐞 𝐭𝐨𝐮𝐭 𝐞𝐧 𝐝𝐞́𝐜𝐨𝐮𝐯𝐫𝐚𝐧𝐭 𝐝𝐞𝐬 𝐦𝐞́𝐭𝐢𝐞𝐫𝐬

Pour faire en sorte que les 3 parties se rencontrent : leurs adhérents, les jeunes et AKTO, l’équipe projet avait vraiment envie de conserver le format « rallye de l’alternance ». Pour elle ça permettait d’avoir un dispositif progressif à destination des jeunes de la 2nde à la terminale, localisé sur les Sables d’Olonne et la Roche Sur Yon. Les villes de Challans et les Herbiers se sont ensuite ajoutées. L’idée sexy, l’équipe projet l’avait, mais comment la mettre en œuvre était une autre paire de manche.

Et c’est là que Coézi entre en scène. Notre rôle s’est joué en 3 actes.

1- D’une part en aidant à l’affinage du cahier des charges. Car il était trop imprécis. Puis nous avons fait de l’ accompagnement sur la conceptualisation du rallye pour huiler un programme au sein de ces 21 entreprises pour les 130 jeunes.

2 – L’imagination et création d’un sérious game métiers qui permettait d’en savoir plus sur les 42 métiers, tout en rencontrant les professionnel•les lors de la visite des équipes dans leurs locaux sur cette JPO.

3- Enfin, sur la création du bon déroulé logistique, tant sur le terrain auprès des adhérents à qui on a proposé des ateliers à animer de façon autonome, que l’équipe projet pour le pilotage de ce projet ambitieux. Le but étant de conserver une facilité de mise en place, et une souplesse dans l’ordre chronologique.

Les métiers chez Piveteau bois et 𝐓𝐨𝐧𝐧𝐞𝐥𝐥𝐢𝐞𝐫•𝐞 𝐚𝐯𝐞𝐜 𝐋𝐚 𝐓𝐨𝐧𝐧𝐞𝐥𝐥𝐞𝐫𝐢𝐞 𝐌𝐚𝐧𝐜𝐞𝐚𝐮

Les objectifs

On l’a dit, la volonté était de gamifier un rallye pour sensibiliser des scolaires (de la 3ème jusqu’à la terminale) sur l’alternance le temps d’une journée. Et ainsi impulser des candidatures auprès de ces entreprises.

Le dispositif devait permettre aux jeunes de découvrir les différents métiers des filières technologiques ainsi que promouvoir ces filières pour qu’elles soient un vrai choix d’orientation et non appelée familièrement « une voie de garage ». Les objectifs sont donc multiples.

  • Créer un cadre ludique pour délivrer du contenu métier sur des secteurs d’activité différents
  • Promouvoir l’orientation sur ces filières en illustrant les bienfaits et les avantages
  • Donner de la visibilité aux jeunes sur les métiers possibles pour les aider à se projeter.
  • Permettre aux jeunes d’être acteur•rice•s de leur apprentissage de notions
  • Ouvrir le champs des possibles sur le « comment cela se passe sur le terrain » en quoi consiste les métiers

Les inscriptions au rallye ont été vite complètes, nous avons dû limiter les places. Toutefois, nous avons aussi ouvert aux demandeurs d’emploi, personnes en reconversion, grâce à un partenariat que l’OPCO a pu mettre en place avec Pole emploi, Mission Locale et l’AFPA.

Le métier 𝐄́𝐥𝐞𝐜𝐭𝐫𝐨𝐭𝐞𝐜𝐡𝐧𝐢𝐜𝐢𝐞𝐧•𝐧𝐞, 𝐍𝐞𝐭𝐭𝐨𝐲𝐞𝐮𝐫•𝐞𝐮𝐬𝐞 𝐞𝐭 𝐏𝐞𝐢𝐧𝐭𝐫𝐞 𝐢𝐧𝐝𝐮𝐬𝐭𝐫𝐢𝐞𝐥

Pédagogie de notre démarche

Notre valeur ajoutée c’est le jeu qui a du sens. Pour la plupart de nos jeux, nous partons du matériau pour construire la suite, donc des attentes du groupe pour venir y répondre. Nous écrivons donc sur mesure des jeux dédiés aux problématiques des structures que nous accompagnons.

Nous sommes convaincu•e•s chez Coézi de la vertu du jeu pour l’apprentissage des connaissances, puisque c’est le fonctionnement naturel du cerveau. L’expérimentation et l’apprentissage sont biologiquement récompensés. D’où l’importance du jeu , il vient apporter une réponse concrète. Cela permet ainsi de penser « solution ».

Le jeu apprenant chez Coézi permet de recréer le principe de classe inversée. Les joueur euse•s expérimentent un objectif que nous avons décidé et pendant le jeu, les échanges sont riches au sein de l’équipe à travers du ludique et  du fun. On vient donc proposer des situations ou un cahier des charges aux équipes par exemple. Elles doivent avancer dans le processus que nous leur donnons.

Une fois l’expérience vécue, on aide au dialogue qualitatif, pour faire émerger ce qui a été compris et les zones d’ombres qui restent. Cela permet aussi à chacun•e d’intégrer les connaissances à sa façon et à son rythme.

Nos jeux se basent sur toutes nos connaissances et certifications qui font la pédagogie de nos jeux : la théorie des jeux pour la coopération,  la posture de retrait avec la facilitation d’échanges, le lâcher prise et l’agilité avec l’improvisation théâtrale, l’intelligence relationnelle grâce à la CNV, la PNL, la psychologie positive, des notions d’écologie personnelle, les biais cognitifs, l’intelligence émotionnelle, les mécanismes de la créativité… Bref, l’humain.

Design de notre concept

Le serious game avait un grand nombre d’objectifs à atteindre.

D’une part faire découvrir ces métiers à 130 collégiens et lycéens ainsi que des demandeurs d’emploi, grâce au partenariat avec Pôle emploi, Mission Locale Vendee Atlantique et l‘Afpa Pays de la Loire

Mais aussi valoriser les études pour faire ces métiers. Car oui, la mauvaise image commence là. Dès les filières technologiques, dénigrées, tant par les jeunes, que les enseignants ou les parents. Il n’est pas bon à l’école ? On l’envoie faire un CAP, une alternance, une 3eme techno…

Pour info, bosser à l’école ET bosser dans une entreprise, demande une sacrée rigueur, un grand nombre de connaissance, de compétences cognitives et d’agilité.

Nous avons donc imaginé 15 parcours différents, de 4 visites d’entreprises chacun. Soit, entre 8 à 10 métiers présentés sur le jeu sur téléphone avec Klaxoon et les fiches de poste et recrutement correspondantes.

« 5/5 𝐼𝑁.𝐶𝑅𝑂.𝑌𝐴𝐵𝐿𝐸 »

Les retours des jeunes étaient plus que positifs et nous sommes venus répondre à leurs attentes.

« 𝐶ℎ𝑜𝑢𝑒𝑡𝑡𝑒 𝑑𝑒 𝑠𝑜𝑟𝑡𝑖𝑟 𝑑𝑒 𝑙’𝑒́𝑡𝑎𝑏𝑙𝑖𝑠𝑠𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡, 𝑒𝑛𝑣𝑖𝑟𝑜𝑛𝑛𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑞𝑢𝑜𝑡𝑖𝑑𝑖𝑒𝑛, 𝑡𝑜𝑝 𝑑𝑒 𝑟𝑒́𝑝𝑜𝑛𝑑𝑟𝑒 𝑎̀ 𝑑𝑒𝑠 𝑞𝑢𝑒𝑠𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠 𝑠𝑜𝑢𝑠 𝑓𝑜𝑟𝑚𝑒 𝑑𝑒 𝑗𝑒𝑢 𝑒𝑡 𝑚𝑎𝑛𝑖𝑝𝑢𝑙𝑒𝑟 𝑢𝑛𝑒 𝑡𝑎𝑏𝑙𝑒𝑡𝑡𝑒 »

« 𝑐’𝑒𝑠𝑡 𝑚𝑖𝑒𝑢𝑥 𝑞𝑢𝑒 𝑙𝑒𝑠 𝑐𝑜𝑢𝑟𝑠 »

Plusieurs jeunes nous ont fait le retour d’avoir eu une ouverture sur d’autres métiers. D’autres ont reconnu qu’ils avaient des croyances avant  » 𝑎𝑙𝑜𝑟𝑠 𝑞𝑢’𝑒𝑛 𝑓𝑎𝑖𝑡 𝑙𝑎𝑣𝑒𝑟 𝑑𝑒𝑠 𝑣𝑖𝑡𝑟𝑒𝑠 𝑐’𝑒́𝑡𝑎𝑖𝑡 𝑠𝑢𝑝𝑒𝑟 ! ». Et quelques uns nous ont même exprimé que ça confirmait leur orientation. Donc pour paraphraser un jeune qui est venu nous voir pour nous aussi c’était :5/5 in-cro-yable !

Dans la même catégorie

06 Juil 2018 Travail avec vue

Ce matin, c'était beau. Un paysage verdoyant, une Loire calme et ronde, une rosée matinale sur les herbes, un léger...

03 Oct 2019 Comme le thé ça se diffuse

A GEMO, les bonnes pratiques ça se diffuse. Toute les équipes encadrantes sont suivies depuis 2 ans par les Artisans...

21 Jan 2021 🚀 Être utile 🐝

Aider des jeunes à être tuteur·rice, encadrer, accompagner des plus jeunes qu'eux encore, expérimenter l'intergénérationnel... si c'est pas génial ça...