Episode 7 : Requestionner la lettre de motivation

1 décembre 2023

Lettre de Motivation versus Le mail

En réalité, une LM n’est pas nécessaire. Ouais. Voilà, je pose ça là, et je commence très mal cet article.

Oui en soit, la LM, en tout cas dans le secteur événementiel, ce n’est pas forcément d’actualité. Faire une lettre de motivation alors que ton mail est déjà plein d’infos, c’est inutile. Le mail suffit, et on ne lit pas la LM en pièce jointe si ton mail est clair. Ça fait office de LM.

Adresser une candidature ne veut pas forcément dire qu’il y a obligation de faire CV ET LM, à moins que ce ne soit explicitement demandé. Car sur des plateforme de candidature en ligne, c’est souvent formaté tel quel par effectivement.

Mais au lieu de 2 doc, magiiie, il n’y en a plus qu’un sur lequel il faut se concentrer. En gros, donc libertéééé, dé… tu l’as ? La LM en pièce jointe, oui potentiellement si ton mail est succinct.

Mais franchement, aujourd’hui, un mail qui dit « Bonjour,  je vous adresse mon CV et ma LM en PJ », on dirait clairement une annonce de « suite au prochain épisode » et ça agace.

Ce qui fait que le mail est ok

  • Tu es clair•e et directif•ve dans tes formulations,
  • Le mail s’adresse à la personne qui recrute par l’affirmative,
  • le mail cherche à interpeller, c’est apprécié
  • Les propos sont personnels, tu parles de toi, ce qui t’amène à tes choix, ton parcours et on veut voir ça.
  • Et parce qu’en fait les mails c’est la vie de toutes les entreprises, de tous les jours quoi ! Donc se présenter, rappeler le contexte, dire pourquoi cette candidature atterrit dans cette boîte mail, c’est l’usage.

ET ça fait office de LM.

Et si t’as envie de bosser dans une boite qui bosse encore au papier carbone et avec un fax et bien, fait un 2eme docx en guise de LM. En plus de ton CV. En plus de ton mail.

L’objet 

L’objet est important. On peut autant être focus et pragmatique qu » candidature spontanée, ou la référence au poste auquel on postule, qu’un Objet différenciant. Un objet qui interpelle ? Ou avec une citation ? Voire, commencer le mail avec une citation et ce que tu en penses ou le lien que ça fait avec ta candidature

Parce que le mail sans objet… T’en penses quoi toi quand tu reçois des mails sans objets ? tu les lis ? Seriously ?!?

Autopsie d’une LM

Je n’ai pas voulu chercher une LM précise, j’ai demandé à mes alternant•es de me donner les exemples que les écoles leur donnent. J’avais envie aussi de savoir quels sont les instructions données, à l’aube de l’an 2024.

Bon. C’est daté de 2017. Mais on aurait pu mettre 2005. Ou 2020. Ou bien avant la saga Harry Potter, comme je sais que c’est un curseur temporel pour certaines personnes qui me lisent. Et attention, info de dingo, moi aussi j’ai eu ça comme modèle quand on m’enseignait la technologie : l’apprentissage d’un CV et lettre de motiv était dans cette matière au collège.

Et c’était toujours ce modèle quand j’ai commencé à chercher du travail à Pole emploi… Pour te donner une idée du truc, j’ai connu le minitel. Ouais. Quand il a fallu connaître les résultats de mes diplômes… Donc si on m’a donné ça comme LM à l’époque, alors que les métiers ont changé, les attentes des recruteur•euses ont changé, les entreprises ont changé, on ne cherche plus les même compétences, ni de la même façon… Cette lettre c’est TCHAO !

Cette LM telle qu’elle est, est la même que 100 autres que l’on a déjà vues. On est d’accord qu’elle aurait pu être écrite par GPT tellement elle est bourrée de platitudes et de mots creux ?

Note à toi-même : Comment pourrais tu écrire dans ton mail une LM qui « transpire TOI » ? Tes envies, tes projets, tes ambitions, pourquoi tout le parcours que tu as fait, fait de toi, toi? Humain, on te dis. Tu es HU-MAIN. Oui je crie, mais c’est fou que ces phrases pleines de poncifs existent encore.

Et puis ces 4 paragraphes obligatoires… Et si j’ai envie de faire autrement d’abord ? C’est bon la formule thèse/antithèse/synthèse t’en a mangé en philo, t’as le droit de faire comme bon te semble si c’est lisible, aéré et digeste.

La diversité est intéressante. Bon sang c’est comme de voir tous les post sur LinkedIn qui finissent par cette satanée question pour obtenir des commentaires «  et toi tu la fais comment ta compta ? Et toi ça s’est passé comment ta reconversion, et toi…  » Ta G..

Voilà. Nous sommes sur une planète diversifiée, pleine de mixité, donc dès que les réseaux deviennent homogènes à lire c’est anxiogène. Pareil pour les LM.

Souviens toi quand ta grand-mère te disais il faut de tout pour faire un monde et que tu levais les yeux au ciel. Et bien elle avait raison.

Relooking : la rendre sexy

Revenons en à la LM de Mr Dupont.

Mon dynamisme, ma rigueur, ma minutie… pou lou lou… boring boring mon ami•e ! C’est quoi dynamisme rigueur ou minutie, traduit par des exemples, des expériences ou illustré par des moments clés de ton parcours ?

Par ex : dynamisme – 15 points au scrabble,

On y met du kif à être dans la recherche de solutions en permanence dans un événement, tout le déploiement de la prod d’un évent en amont qui te mets en joie et de devoir enquêter sur les bons prestataires, ou même sur des missions inconnues « je saute sur l’opportunité d’essayer ! » – 25 points au recrutement

Par ex : rigueur – 15 points au Championnat d’austérité,

On y met une envie de ne jamais rien oublier pour que le moindre détail puisse embarquer les participants de l’event, un sens aigu du timing et d’un déroulé au millimètre ou même « j’ai des tableurs Excel et Trello pour tout, même ma vie privée ! » – 25 points au recrutement

Par ex : Minutie – 15 points au Record de mécanisme complexes d’horlogerie,

On y met sa précision à faire un plan de salle ou d’implantation, le sourire gratifiant de son public qui apprécie les petites attentions que l’on a eu pour lui, ou même « J’ai lu tout le référentiel du gouvernement sur gérer la sûreté et la sécurité des événements, au cas où ! » – 25 points au recrutement

Ce ne sont pas le choix des mots qui pose souci, c’est le manque d’authenticité.

C’est ce qui est recherché dans la tournure, on doit y voir aussi une certaine maturité. Détailler les postes c’est pour le CV, donc par maturité j’entends le fait que toute expérience qu’elle qu’elle soit t’a forcément appris quelque chose dont tu peux tirer parti pour ta carrière. Comment tu as nourris ton parcours, qu’est ce qui t’as fait grandir pour aller dans cette voie, ton implication déjà dans ce secteur potentiellement, des rencontres ou des inspirations sur ton chemin… ( voir article Que vaut mon diplôme)

D’ailleurs, ce n’est pas mal vu de dire qu’on a tenté des choses et que ça ne t’as pas enthousiasmé•e. On ne reprochera jamais à un•e candidat•e d’avoir testé si iel a le bon sens d’en tirer des leçons. J’ai aussi reçu des candidatures pour de la reconversion, c’est parfois ces découvertes qui amènent à ce changement de carrière. De venir infirmer une voie, de comprendre que certaines missions ne conviennent pas, que l’on a des attentes sur un environnement de travail… J’ai recruté et formé également des personnes en reconversion qui avait fait ce cheminement, c’est très positif pour un•e recruteur•euse.

Et attention aux raccourcis simplistes de type «  j’ai organisé l’anniversaire d’un•e ami•e, et j’ai adoré ça, c’est pourquoi je veux faire ce job. » Ça ne sera certainement pas suffisant pour nous emballer. Il faut définir le « ça ».

Qu’est ce qui t’as plu dans le fait de faire un événement en amateur•rice ?

  • de devoir faire de la veille en amont pour une thématique,
  • d’avoir réussi à répondre à une attente qui était mal définie au préalable,
  • d’être utile en trouvant régulièrement des solutions à tous les problèmes rencontrés
  • d’aimer la bonne gestion des deadlines,
  • de voir l’excitation des participant•es,
  • d’apprécier la bonne esthétique de ta scéno…

Bref, c’est bien plus complexe que « j’ai adoré ça ». Parce que « ça » ne veut rien dire, c’est imprécis. Et d’une personne à une autre, les motivations pour le secteur/métier ne sont pas les même. Il faut savoir les définir, pour soi, et donc savoir les exprimer ensuite.

Exemple: J’ai fais tous les types d’event dans ma carrière. Sauf les mariages et les event sportifs. Les mariages, j’en ai piloté 2 en amatrice. Et bien plus Jamais. JA-MAIS ! Alors que pourtant l’événementiel je kiffe ça et j’en fais depuis 20 ans. Alors qu’est ce que je kiffe et qu’est ce qui m’a déplu d’après toi ? La seule chose que l’on peut tirer de cette anecdote, ce ne sont que des conclusions de l’ordre de l’hypothèse ou du jugement. Si je ne l’exprime pas clairement mon interlocuteur•rice ne peut le deviner.

Et surtout, la précision nous permet de comprendre que la personne fait les bons recoupement, fait preuve de bon sens et n’idéalise pas un secteur, qu’en réalité elle connaît très mal.

Et moi dans tout ça ?

C’est la question que se posent les recruteur•euses.

Si tu ne parles pas de l’entreprise et la raison pour laquelle tu veux travailler avec elle, c’est donc une lettre type toute faite, envoyée à 100 personnes en CCI et advienne que pourra… Si tu n’as pas pris ce temps pour attirer mon attention, alors pourquoi devrais-je le prendre pour te lire ? Voilà ce que peut conclure un•e recruteur•euse.

Si tu veux conserver le principe de lettre de motivation, fais en moins et renseigne toi sur les entreprises que tu convoites avant de leur écrire.

Enquêter

Enquêter sur l’entreprise à laquelle tu envoies une candidature c’est important.

Le must, cible 4/5 agences d’événementiel qui te font kiffer dans leur ADN. Pour savoir ça, il va falloir faire un tour sur leurs sites, leurs réseaux, actu… Il faut faire rapidement des recherches pour t’ adresser à nous, et adresser entre autre ta lettre à une personne précise, en leur demandant à qui il faut adresser le CV, trouver le nom de la personne aux RH, voire même à l’attention du dirigeant.e. C’est plus impactant et simplement humain. Et si tu en as le temps, fais une rapide enquête métier, tu tisseras du lien et obtiendras plus facilement des noms ou contacts. Voir notre article des 3 tip’s d’une candidature en event

Jamais de « Madame Monsieur »

Cela signifie 2 choses pour un recruteur·rice : la personne n’a fait aucune recherche sur l’entreprise pour savoir à qui envoyer son mail et que nous sommes la énième personne à qui cette candidature est envoyée. Ce n’est pas un bon départ. Soyons clair, même les impôts, l’URSSAF ou ma banque a la politesse de commencer tous ses courriers par Madame Leroux. Alors si des institutions aussi pragmatiques, administratives et dénuées d’émotions sont capables de le faire, tu le peux aussi.

La LM qui commence par Madame Monsieur, c’est très impersonnel. Si on t’apprend l’inverse un de ces jour, fuis ! Personne n’aime les Madame Monsieur. C’est relativement mal perçu, si ce n’est tout simplement mal poli. Or si tu fais rapidement des recherches tu trouves des noms.

Mais comment faire pour obtenir des noms si tu débutes dans toutes ces pratiques ?

Astuce 1 – simple

Faire un tour sur le site, il y a souvent une page qui présente l’équipe, qui donne des infos sur la direction qui est à la tête de l’entreprise ou qui est au poste des Ressources humaines. Pour ma part, je suis indiquée sur le site dans « Qui est… » comme bon nombre d’entreprises, je suis hyper facilement « stalkable » sur les internets, sur mon site, il y a mon nom/prénom/numéro, même ma photo, donc un « Madame Leroux » ou « Bonjour Delphine » est easy. Il y a souvent un onglet Equipe, ou sur l’histoire de l’entreprise avec les fondateur•rices, voire même « A propos » peut donner des infos. Bref, mènes une vraie enquête sur le site de l’entreprise convoitée et ça permet d’éviter cette maladresse et de s’adresser à la bonne personne véritablement.

Astuce 2 basique

Si rien  de tout ça n’existe, en regardant dans les mentions légales du site on trouve parfois ces informations là.  Le nom des dirigeant•es y sont souvent, à ne pas confondre avec les hébergeurs et les Directeur•rices de publication. Elles se situent souvent dans le pied de page ( bandeau en bas) du site web et nomme obligatoirement la structure qui héberge le site et le/la Directeur rice de publication, donc le ou la gérant•e de l’entreprise. Voire même c’est succédé d’un mail. Les personnes responsables de la publication peuvent être une agence de com ou freelance externes, qui gèrent la com du site web.

Astuce 3 simple

Pas de mentions légales ? On passe faire un tour sur societe.com ou infogreffe où on retrouve les données légales des entreprises. Il n’y a que des informations importantes, ce sont les cartes d’identité des entreprise donc la direction y figure obligatoirement. Voire même le nom des DRH et DAF.

Astuce 4 basique

La page LinkedIn de l’entreprise est souvent gérée par le service communication ou parfois par le service RH si c’est une page pour les recrutements .Donc on peut savoir qui a posté l’info, qui l’a repartagé également ou liké et dans le lot il y a souvent le nom des personnes que tu cherches.

Astuce 5 simple

Sur le site à la page contact, mais aussi sur toutes les pages RS de l’entreprise, voire même sur google maps, il y les informations générique de l’entreprise avec le mail générique de l’entreprise. Sur facebook dans la rubrique A propos on a le mail générique également. Pas de CV via Messenger ou la messagerie de la page FB/Insta. Never ever !?! Donc dans ce cas, on envoie sur ce mail et dans l’objet on précise A l’attention des Ressources Humaines, ou du nom des personnes ciblées si on l’a trouvé. Voire même, avec une punch en Objet qui interpelle, type «  votre prochaine collaboratrice » qui permet à la personne qui les reçoit de transmettre au bon service.

Astuce 6 – basique

Sinon un coup de fil à l’entreprise et demander à qui adresser la candidature, le nom des personnes en RH, recruteurs… Appeler l’accueil pour demander qui gère les recrutements, ça se fait ! Evidemment on passe un coup de fil à l’entreprise et on demande à qui l’envoyer, et si malgré tout on n’a pas de nom précis, il suffit de demander à quel service l’envoyer et un « A l’attention de la/du Responsable RH » sera parfait, car même ça, ce sera toujours plus agréable qu’un banal Madame, Monsieur.

Et si tu appelles, et obtiens un nom, évidemment tu commences par rappeler l’échange que tu as eu avec la personne dans ton mail. Surtout si tu as eu la bonne personne au bout du fil. J’ai vu avoir des échanges avec des personnes me demander si je prenais des candidatures par téléphone et une fois qu’ils ont eu mon mail, m’envoient quand même un mail avec Madame/Monsieur et commence avec une suite d’ineptie «  actuellement en master blablabla » au lieu de recontextualiser notre échange et de m’appeler par mon nom. WTF

Les robots font ça. Les humains non.

Astuce 7 – simple

J’ai vu une astuce tourner sur Linked In, appeler faire croire que le CV a été envoyé afin d’inciter l’accueil à vous donner le bon mail. Ça se tente j’imagine. Toutefois pour avoir été en situation de recherche de nombreuses fois et donc avoir fait toutes les astuces précitées, dont le téléphone. Je suis toujours tombée sur des personnes à l’accueil qui faisait bien leur boulot et donc elle me demandait à quel mail je l’avais envoyé. Et non l’inverse, afin de vérifier que je ne suis pas de la pub ou autre harcèlement. Why not. C’est à double tranchant j’imagine

Dans la même catégorie

20 Déc 2021 Episode 2 : Que vaut mon diplôme ?

La magie de l'événementiel Il est très fréquent que je sois sollicitée pour des enquêtes métiers depuis la création de...