𝐉’𝐚𝐢 𝐢𝐧𝐯𝐢𝐭𝐞́ 𝐦𝐞𝐬 𝐞́𝐭𝐮𝐝𝐢𝐚𝐧𝐭•𝐞𝐬 𝐚̀ 𝐥𝐞𝐮𝐫 ( 𝐟𝐚𝐮𝐱) 𝐬𝐞́𝐦𝐢𝐧𝐚𝐢𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐭𝐫𝐚𝐯𝐚𝐢𝐥

8 novembre 2023

Toujours à toi qui transmet des connaissances, voilà une autre forme d’atelier qui permet de faire émerger des idées dans un groupe tout en distillant des notions.

C’est en échangeant avec  Coline Jacquemin (🍓) des bonnes pratiques pédagogiques, qu’elle me dit que plus jeune elle voulait enseigner. Et que pour faire du lien avec cette envie mise au placard depuis, elle me propose une mission pour la promo d’étudiant•es que j’accompagne en événementiel. Je cherchais justement des projets concrets sur lesquel les faire travailler et accompagner, projet qui verra le jour sur la plateforme ChangeLab.fr qu’elle anime. #tobecontinued

Ma partner in crime était donc toute trouvée ! Se voir offrir une opportunité en or pour apprendre et donner à voir les talents de la classe… c’est WOW.

Alors pour préparer ce cours, je prépare un déroulé de vrai ( faux) séminaire, dans lequel la promo va rencontrer Coline, un peu comme une rencontre inspirante.

𝑃𝑜𝑢𝑟𝑞𝑢𝑜𝑖 𝑢𝑛 𝑠𝑒́𝑚𝑖𝑛𝑎𝑖𝑟𝑒 ? C’est une méthode que j’expérimente depuis 3/4 ans, qui fonctionne. Objectif double :

1️⃣ Pour la classe de vivre un #séminaire de travail, expérimenter l’expérience utilisateur•rice.

2️⃣ Pour moi d’être alignée avec ce que je sais faire, la prépa. Transmettre ça demande beaucoup de taf, ça peut vite démobiliser, et imaginer mes cours où les étudiant•es sont mes client•es, je continue de kiffer.

Komenkonfé ?

Dans la même veine de ce que l’on sait faire avec les copaines Les Artisans du Changement : savoir inspirer. Et #phosphorer encore et toujours.

𝑂𝑢𝑣𝑒𝑟𝑡𝑢𝑟𝑒

J’ai imaginé un démarrage par une interview de Coline avec des cartes à retourner, pour une bulle d’inspiration sur son parcours, donner à voir qu’un diplôme n’est qu’un papier, ça n’enferme pas une carrière. Et encore moins une personne. Clin d’œil à mon article Que vaut mon diplôme événementiel

Et pour assurer un 1er livrable, j’ai demandé à 2 volontaires de faire de la facilitation en mind mapping en live de cette interview d’une part, et sur la partie projet d’autre part.

Atout : cela me permet de leur montrer un format de conférence. Mais aussi, comment choisir la pertinence des questions pour un brief client. Puisque naturellement dans mes cartes, il y avait des questions sur le projet qu’elle voulait confier à la promo. Faire du lien avec la théorie, encore et toujours.

𝑀𝑖𝑠𝑒 𝑒𝑛 𝑎𝑝𝑝𝑙𝑖𝑐𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛

Puis on capitalise tout de suite sur cette rencontre, en incluant notre invitée dans un atelier créatif. Comme ça c’est moins chiant que du descendant, d’une. Et de deux, avec son regard, tout l’apport de son expertise, ses conseils, elle vient consolider les savoirs dans les petits groupes, par leurs échanges.

L’outil utilisé est un World café réduit en temps et en fertilisation. 3 tours, sur 10 min chacun, et n’est choisi dans leurs échanges que 3 actions idées à chaque tour = 1 couleur de post-it + 3 coups de baguettes magique pour les idées démentes et géniales = 1 autre couleur de post-it.

Atout : D’une part cela permet de faire travailler un grand groupe sur la partie conception et brainstorming. Donc en les faisant imaginer le concept et venir répondre au brief de Coline, ils testent aussi leur connaissances pragmatiques sur leurs idées. Est ce que c’est faisable ? Oui mais comment ? Non, alors comment on adapte ?

D’autre part, il est plus aisé sur ce support d’avoir des questions à poser à notre invitée, car il y a du concret. C’est difficile, parfois même intimidant pour des étudiant•es de poser de bonnes questions car iels sont à des années lumière de la réalité des pros. Là c’est plus facile pour eux d’être dans le game.

𝐴𝑝𝑝𝑟𝑜𝑝𝑟𝑖𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛

Enfin, je boucle le tout, sans notre invitée, pour refaire un point sur les acquis. Plusieurs axes, sur la façon de retenir de la théorie et sur le contenu de ce qui a été retenu.

Donc d’une part : Qu’est ce qui a été retenu ? Quels sont les questions qu’il faut se poser s’il fallait refaire l’exercice ? Et après ? Avec quoi tu repars ? Des actions ! Comment on partage les missions ? Les deadlines ?…

D’autre part : Qu’avez vous pensé du format du cours ? Qu’est ce qui était facile ou pas facile ? Comment avez vous vécu cette partie là ? De quelle façon en êtes vous venu•es à cette conclusion ? Comment avez vous compris ça ? …

Atout : C’est du tâtonnement expérimental, fortement inspiré de Célestin Freinet. Donc, la promo comprend mieux pourquoi cette idée ou cette solution fonctionne ou non. Elle tire elle même des conclusions en cherchant. Et teste tout de suite, ou bien se met à poser des questions à nous qui sommes en posture de facilitation et non de sachantes avec un savoir descendant. Et, au delà du fait que c’est plus naturel pour le cerveau d’apprendre de cette façon et chercher en s’appropriant son savoir, nous en tant que formateur•rice, on gagne en prépa et en liberté de mouvement ! Inutile de prévoir un support longuement écrit et de faire un cours pour parler 3h et se dessécher.

Crédit Photo Anna Venet

Alors quel est donc ce projet ?

{ 𝗖𝗼𝗹𝗹𝗮𝗯’ 𝗘𝗦𝗚 Nantes 𝗫 𝗖𝗵𝗮𝗻𝗴𝗲𝗹𝗮𝗯.𝗳𝗿 } nous préparons un plan…caméra !

𝑳’𝒊𝒅𝒆́𝒆 ? Faire expérimenter aux étudiant•es une « carte blanche dirigée » pour une mini-série de 3 épisodes sur leur coulisses et réalités des cours. Des capsules vidéos en variant les points de vue sur Apprendre autrement. Donner à voir leur quotidien dans des cours qui changent et les enseignements qu’iels peuvent en tirer
Parce que le changelab.fr s’adresse aux professionnel•les d’aujourd’hui et de demain…  Mais aussi cherche à inspirer, notamment des formateur•rices, des enseignant•es, des intervenant•es… qui ont le souhait que l’école de demain soit un laboratoire d’expérience. Le reflet de la future vie des futur•es collaborateur•rices de demain. 👉 Je m’abonne à la lettre d’infos changelab.fr 
Mon objectif : On peut transmettre par l’expérientiel, comme je le fais à Coézi, mais à destination des futur•es collaborateurs et collaboratrices de nos entreprises pour redonner du plaisir à apprendre. Et non les gaver de savoirs, sans les mettre en posture de questionnement.

Les vertus

✅️ Gros atout 1 : Etre au contact de d’autres pros leur ouvre le champ des possibles. Il me paraît important que les étudiant•es entendent, voient, expérimentent une autre vision que la mienne. J’ai été étudiante, la parole des enseignant•es, des adultes avait tellement de poids à mes yeux que j’avais du mal à imaginer qu’il existait d’autres territoires, d’autres visions. C’est mon expérience qui m’a permis de me rendre compte qu’il y a 1000 chemins et carrières possibles dans la vie d’un être humain.

✅️ Gros atout 2 : La confrontation au concret. En ayant ce temps de travail en direct avec « la cliente » la compréhension des enjeux est meilleure, et c’est gratifiant de bosser sur des projets qui verront le jour.

Et pour info 𝐉’𝐚𝐢 𝐫𝐞́𝐜𝐢𝐝𝐢𝐯𝐞́ 😜 J’ai à nouveau fait un cours événementiel en marchant, avec une autre classe, d’autres ERP, autre balade, autre brainstorming… Une méthode fonctionne, il faut savoir les #essaimer !

Dans la même catégorie

20 Déc 2021 Episode 2 : Que vaut mon diplôme ?

La magie de l'événementiel Il est très fréquent que je sois sollicitée pour des enquêtes métiers depuis la création de...